Achats du jour, bonjour !

16:35:00

Bonjour mes loulous,

Alors oui, je sais, vous vous dîtes, elle parle elle parle et parle mais toujours pas de chroniques de livre de sa part. Hé bien, vous aurez raison, mes chers loulous, parce que je suis actuellement plongée dans mon cher "Darcy, whats else ?" et je me régale tellement que je fais prolonger la lecture. C'est un de mes petits défauts, mais chut, il ne faut pas le dire !

Hier, mon mari m'a offert des livres et je m'en suis achetée deux ce matin même et je me suis dit : "Mais pourquoi ne pas faire un petit article sur mes achats ?" Par contre, pour éviter de faire des photos de mauvaises qualités, je vous mets les couvertures trouvées sur le net, ok ?

Donc premier achat de mon mari : 

La rose morte - tome 1 : La Floraison




La couverture m'a tout de suite charmée. Ce clair obscur et cet aura de mystère sur le personnage m'ont beaucoup plus. En plus, je dois avouer que le simple fait que Milady est sortie un roman d'une auteure française m'a laissée rêveuse. Enfin ! Voici le résumé :
France, fin du XVIe siècle. Rose, unique héritière du comte Greer, est une jeune femme au caractère bien trempé. Mais son père, craignant pour son avenir, désire à tout prix la marier. C'est en essayant de se soustraire à ce destin qu'elle va faire la connaissance d'Artus de Janlys. Immédiatement sous le charme du fascinant comte, la jeune femme va être propulsée dans un univers de dangers et de mystères, où les meurtres abjects qui terrifient la capitale trouveront une explication incroyable et pourtant bien réelle...
Plusieurs points m'ont plu d'office :

  1. L'époque : le 16ème siècle. Alors pour vous peut-être que c'est un siècle comme un autre mais pour moi, c'est le siècle de François 1er fils d'Anne de Bretagne qui est une souveraine que j'ai découvert récemment et dont j'ai une grande affection. Nous sommes à l'époque de Rabelais également et nous connaissons tout juste une Renaissance très italienne.  
  2. L'héroïne : une femme. Tout simplement, une femme indépendante qui se soustrait à une loi patriarchique mise en place depuis des siècles. Alors oui, vous vous dites mais comme la plupart des romans de Milady, ce n'est pas la première héroïne. Non, certes, mais moi ça m'a attirée.
  3. Le mystère : Qui est ce comte ? Quels sont ces tueries ? Quelles ficelles politiques/religieuses seront de mise ?
  4. Le titre : Bravo à l'auteur car le titre est vraiment bien trouvé et aguicheur.
Autant vous le dire, je sens que je vais le dévorer ce livre !

Dans l'ombre des Tudors - Tome 1 :  Le conseiller



Ah les Tudors ! A cause de mon amie Louloutte, je me suis mise peu à peu à aimer les romans historiques. Alors bien sur, elle c'est les biographies qu'elle adore, moi c'est les histoires romancées. C'est différent mais ça permet après de se pencher sur l'histoire d'une autre manière. Donc bien sur quand j'ai vu les Tudors, j'ai sauté sur l'occasion et mon mari me l'a offert.

Angleterre, 1520. Règne des Tudors. Le roi Henri VIII n'a pas de fils pour lui succéder. Situation préoccupante qui pourrait entrainer le pays sur le chemin de la guerre civile. Aussi décide-t-il de divorcer de Catherine d'Aragon, avec qui il est marié depuis plus de 20 ans pour épouser Anne Boleyn, dont il est tombé amoureux. Son conseiller, le cardinal Wolsey échouant à obtenir l'accord du pape, un jeune homme plein de fougue et de ressources va peu à peu entrer dans les bonnes grâces du roi et l'aider à vaincre l'opposition. Son nom : Thomas Cromwell. Ambitieux, idéaliste et opportuniste à la fois, fin politicien et manipulateur né, celui-ci est au début d'une carrière qui va modifier profondément et durablement le visage du royaume. 

J'aimais bien le coté Tudors mais vu par autre chose que la royauté. Je voulais voir les Tudors sous un autre jour, une autre sphère. Si étonnant que cela puisse paraître, je n'ai pas vu la série, du moins, j'ai regardé quelques épisodes du début sans jamais terminer. Bien sûr, je me serai fait brûler vive par ma Louloutte si je ne lui avais pas promis de tout reprendre un jour. 

Le lys pourpre - Tome 1 ; Le contrebandier



La couverture m'a attirée en premier. Simple mais efficace. Un vrai coup de flash pour ce livre et la personne qui été avec moi également. On va se le partager pour le lire ;) ! Donc voici le résumé :
Printemps 1789.
À quelques mois de faire son entrée dans le monde, Alix, fille unique du marquis savoyard de la Chaussée d'Arville, est loin d'avoir les mêmes préoccupations que les demoiselles de son âge. Au sortir du couvent, elle ne pense qu'à profiter de ses dernières semaines de liberté et retrouver les plaisirs de son enfance : monter à cheval, manier l'épée, chasser dans les montagnes...
C'est alors que, en rentrant chez elle, elle croise un mystérieux cavalier dont la vie est menacée...
Elle ne sait pas encore que cet événement, aux premiers frissons de la Révolution, va changer son destin.
Encore et toujours l'histoire. Ok, c'est le fil d'Ariane de cet article. Quelque chose qui n'était pas du tout préméditer. Alors je peux pas vraiment expliquer le pourquoi du comment de cet achat. On a vu le livre, on a toutes deux flashé et ma compagne du jour plus que moi. Je l'ai vu le regarder avec envie et je me suis dis "Au pire, si j'accroche pas je lui offre, au mieux ça fera une lecture commune." Oui ça m'arrive beaucoup de faire ça, surtout avec cette personne, et cette personne c'est ma grand-mère par alliance. Férue de littérature et surtout de Nora Roberts et de Guillaume Musso, elle passe régulièrement sur Paris et on se fait des journée shopping par fois. Donc voilà, pourquoi finalement, j'ai pris ce livre :).

Les lames du cardinal


Ce livre ça a été un vrai coup de coeur. Une vraie attirance. Déjà regardez moi cette couverture, digne des tableaux d'époques ! Ce clair obscur (oui, je sais j'utilise régulièrement ce mot mais j'adore cet technique de peintre) est fabuleux. Richelieu apparaît posé, calme, digne et conscient de ce qu'il fait, légitime dans sa posture. Ce dragon posé sur son bras à l'instar d'un épervier est également d'une force ! Splendide.

1633, sous le règne de Louis XIII. Le cardinal de Richelieu veille à la bonne marche du royaume de France, de plus en plus menacé par l'Espagne et ses nouveaux alliés : les dragons. Or, à situation exceptionnelle, moyens exceptionnels : le Cardinal se voit contraint de faire appel à une compagnie d'élite qu'il avait lui-même dissoute. Sous le commandement du capitaine La Fargue, les bretteurs les plus vaillants et les plus intrépides que possède le royaume sont ainsi réunis pour former à nouveau les redoutables Lames du Cardinal. Premier tome d'une série qui rend brillamment hommage aux meilleurs romans de cape et d'épée, Les Lames du Cardinal est une œuvre de fantasy historique remarquable.


Enfin voilà mes achats, n'hésitez pas à commenter ;).

A plus mes loulous !

You Might Also Like

1 commentaires

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues

Subscribe